Approche globale de management des risques sur 5 exploitations agricoles de l'Oise

Expl Agri5A CPE (2017-2018)

Ce projet d’étude sous le tuteurage de Véronique Chauveauqui regroupe plusieurs parties-prenantes : CERFrance 60 et PERI-G. Du côté de Groupama PVL, la référente de ce projet est Laetitia Fagot.

Six étudiants d’UnilaSalle en 5ème année (spécialisation CPE, Consulting et Pilotage d’Entreprise) ont travaillé sur ce projet.

L’intérêt de ce projet est double:

1) Il permet d’associer des clés d’analyse complémentaires et pragmatiques entre la vision de l’assureur et celle du conseiller de gestion

2) Il vise à améliorer l’évaluation et la prise de décision face à l’ensemble des risques.

Circuits ultra-courts

Interr4A CPE (sstuteurage d'Anne-Marie Houziel, 2017-2018)

Les circuits ultra-courts concernent les circuits courts sans intermédiaires. Anne-Marie Houziel, enseignant-chercheur en marketing à UniLaSalle dirige ce projet d’étude. Pauline Coquerel est la référente côté Groupama GPVL. Un groupe de 4 à 6 étudiants en 4ème année d’UniLaSalle (spécialisation Consulting et Pilotage d’Entreprise) ont travaillé sur ce projet afin de répondre aux questions suivantes à partir d’une recherche documentaire et des entretiens auprès d'experts : Quelles formes (de vente et organisationnelles) prend la vente en circuit ultracourt pour l’exploitant agricole en France ?  Quel est le poids économique de ces circuits ultra-courts ? Quels sont les facteurs d’évolution internes au secteur agricole et externes (marché, demande) ? Quels sont les potentiels de croissance ? Quels sont les supports organisationnels/gouvernementaux (collectivités locales, chambres d’agri, régions, …) qui aident les agriculteurs dans leurs démarches ?

Risques climatiques en viticulture

Viticult14A CPE (sstuteurage de Gilles Moreau, 2017-2018)

Ce projet d’étudiants est sous le tuteurage de Gilles Moreau. Ce projet est constitué de trois groupes de cinq étudiants en 4ème année (spécialisation CPE, Consulting et Pilotage d’Entreprise), chacun travaillant respectivement sur trois territoires viticoles distincts qui traiteront des appellations du Val de Loire des départements 37, 41 et 45 et des appellations de l'Yonne. Deux groupes d’étudiants ont été suivis par Anne Chartier, et un groupe par Gilles Moreau. L'objectif a été de comprendre comment les viticulteurs géraient et prévenaient les risques climatiques (assurance, éolienne, hélicoptère, aspersion). Les étudiants ont fait une analyse de terrain basée sur une méthode qualitative (entretiens semi-directifs) auprès de 15 viticulteurs. Cette étude permet de mieux comprendre pourquoi l'assurance n'est considérée que comme un mode de gestion des risques parmi d'autres alternatives.

Nouveaux installés et perception des risques

Farm1Ce projet d’études a été réalisé en 2016 par les étudiants UniLaSalle de 4ème année, sous la direction d’Anne Chartier (UniLaSalle) et le pilotage de Laetitia Fagot (Groupama Paris Val de Loire). Des enquêtes quantitatives assistées par téléphone auprès d’un échantillon de 129 personnes (taux de réponse : 30%) ont été réalisées. L’objectif de cette étude était de mieux comprendre la perception des risques des agriculteurs nouvellement installés, et savoir comment ils choisissent leurs partenaires. Au niveau de la perception des risques, pour la polyculture-élevage, les risques économiques (volatilité des prix) sont considérés comme les plus importants pour les nouveaux installés. Pour les grandes cultures, ce sont les risques financiers (risques liés au financement de l’exploitation) qui sont considérés comme les plus importants. Quant au choix des partenaires, les nouveaux installés en grandes cultures privilégient les banques, et la confiance est le critère de choix de leur partenaire (avant le prix). Les agriculteurs en polyculture-élevage choisissent également en premier les banques comme partenaires pour s’installer, mais le prix est le premier critère déterminant dans le choix de leur partenaire.

Volatilité du prix du blé tendre

Ble1

Ce projet d’études a été réalisé en 2015 par les étudiants UniLaSalle de 5ème année, sous la direction de Véronique Chauveau et Stéphanie Josso (tutrices UniLaSalle). Le pilotage côté Groupama Paris Val de Loire a été réalisé par Alain Dubourblanc et Frédéric Chaudé. Des enquêtes quantitatives assistées par téléphone auprès d’un échantillon de 121 agriculteurs (taux de réponse : 81%) de l’Oise et la Somme ont été réalisées. L’objectif de cette étude était de comprendre comment les agriculteurs perçoivent et gèrent la volatilité du prix du blé. Voici les résultats de cette enquête : seulement 29% des agriculteurs sondés déclarent connaître précisément leurs coûts de production. Par exemple, les coûts de revient de la tonne de blé tendre pour cette récolte 2015 sont déclarés entre 120€ et 160€.

Quant aux alternatives de gestion des risques, 27% des agriculteurs vendent leur blé au prix moyen de campagne, 17% ont recours au stockage,12% optent pour le prix ferme à l’année, 7 % se couvrent sur les contrats marchés à terme et 12% recourent à des options plus spéculatives sur le MATIF.